Départementales 2015 : on ne peut présager du score mais il y a une dynamique.

Accueil / Actualité / Départementales 2015 : on ne peut présager du score mais il y a une dynamique.
Départementales 2015 : on ne peut présager du score mais il y a une dynamique.

CANTON N°1 (Étang-Salé, Les Avirons, Piton Saint-Leu)

C’est un jeu auquel les candidats s’aventurent discrètement : calculer leurs futurs résultats en fonction des dernières échéances électorales.

Ceux du LPA sur le canton n°1 (Etang-Salé, Avirons et une partie de Piton Saint-Leu), David Sita et Roselyne Lucas ont rendu public, hier, les résultats de leur propre analyse.Ils se sont intéressés au résultats de Thierry Robert et du Maire de l’Étang-Salé, lors des législatives 2012. Et qu’ont-ils trouvé ? Que leur leader avait largement battu l’actuel maire de l’Etang-Salé et candidat sur ce canton avec 7022 voix contre 5827. « Nous avons comptabilisé les voix des bureaux de tout le canton », explique David Sita qui estime « être dans la même configuration que 2012 ». « On ne peut présager du score mais il y a une dynamique. Nous avons la chance d’avoir le soutien total et entier de Thierry Robert ». Les urnes diront le 22 mars si son calcul est le bon.

Le binôme a également fixé ses axes de travail en cas d’élection. Parmi ses priorités, la création de Maison d’assistante maternelle et la recherche de financement pour le prochain collège des Avirons. « Le terrain est trouvé. les voies d’accès sont faites. Il faut désormais défendre le projet et trouver les financements », affirme Roselyne Lucas qui souhaite également rétablir certains arrêts des Cars jaunes à l’Etang-Salé. Eégalement adjointe municipale aux Avirons déléguée aux affaires scolaires, celle-ci promet d’abandonner son indemnité municipale de 900 euros si elle est élue au Département.

Enfin, les deux candidats vont écrire à la Commission des comptes de campagne pour que l’organisation du festival Liberté Métiss par la Région, pour les fêtes du 20 décembre à l’Etang-Salé, soit comptabilisée dans les comptes de campagne de leur principal adversaire.

Ils s’appuient sur un lapsus de Didier Robert lors d’une émission radio qui avait déclaré : « Le festival Liberté Métiss est un moment important du calendrier électoral »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *